Commencez la découverte !

L’ADN, qu’est ce que c’est ?

L’ADN (Acide DésoxyriboNucléique) est une molécule universelle retrouvée chez tous les êtres vivants. Cette molécule porte toute l’information génétique de l’individu, elle permet l’expression de tous ses caractères, qu’ils soient morphologiques (couleur, forme, taille) ou fonctionnels (développement, métabolisme, mode de reproduction).

Il est également le support de l’hérédité. C’est par son intermédiaire que les caractères sont transmis à la descendance.

adn

 

A la découverte de l’ADN

La molécule d’ADN est un long enchaînement de nucléotides. Chaque nucléotide est composé d’un phosphate, d’un sucre et d’une base azotée.

Il existe quatre types de bases azotées :

  • L’adénine notée A
  • La thymine notée T
  • La cytosine notée C
  • La guanine, notée G

La molécule d’ADN est formée de deux brins de nucléotides positionnés l’un en face de l’autre. Les bases azotées s’apparient entre elles, ainsi on trouve toujours :

  • Un A en face d’un T
  • Un C en face d’un G

La structure ainsi formée de deux brins tourne sur elle-même autour d’un axe, on parle de structure en double hélice.

 

ADN, gènes, chromosomes : qui est qui ?

ADN, gènes, allèles, chromosomes, génome, sont autant de termes connus, mais leur signification est parfois floue.

 

 

 

L’ADN est présent au cœur de chaque cellule de tout être vivant. Pour pouvoir tenir dans une cellule de quelques microns (mille fois plus petits qu’un millimètre), l’ADN se replie sur lui-même de nombreuses fois pour former le chromosome. Chez l’homme, les chromosomes sont au nombre de 46, et vont par paires.

 

 

 

Un chromosome porte plusieurs gènes, qui sont des portions d’ADN. Ces portions d’ADN sont constituées d’un enchaînement de nucléotides rangés dans un ordre bien précis, ce qui forme une séquence. La séquence de chaque gène « code » pour un caractère particulier de l’individu, c’est-à-dire qu’il détermine une information bien précise : la taille, la couleur des cheveux, la production d’une enzyme salivaire, le développement d’un muscle… En résumé, chaque gène a un rôle bien précis permettant le fonctionnement de l’organisme. La totalité de l’information génétique d’un individu (l’ensemble de ses gènes) est appelé le génome.

Chez l’homme, chaque gène existe en deux versions : une version sur chaque chromosome d’une même paire. Ces versions sont appelées « allèles ». Un seul allèle est parfois suffisant pour que le caractère puisse être exprimé, on parle alors de caractère dominant. Mais pour certains caractères, les deux allèles doivent être présents pour que le caractère s’exprime. On est alors en présence d’un caractère récessif.

 

L’ADN, un puissant outil

Depuis sa découverte dans les années 1870, l’ADN n’a cessé d’intéresser les chercheurs et de nombreuses études ont permis de mieux comprendre son rôle et ses possibles applications.

L’ADN est aujourd’hui utilisé dans de très nombreuses disciplines.En médecine, il permet de détecter précocement et de façon très fiable la présence de mutations génétiques. Cela permet d’une part, une meilleure compréhension des maladies génétiques, et d’autre part, d’apporter des informations capitales sur la possible transmission de la maladie.

En criminologie, il apporte une preuve supplémentaire quant à l’implication d’un suspect dans une affaire, ou permet d’innocenter avec exactitude une personne initialement suspectée.

Dans le domaine de l’alimentation, il permet de vérifier la composition des produits et ainsi de lutter contre les fraudes alimentaires.

 

Ces quelques exemples (parmi d’autres) sont traités au cours des ateliers proposés par l’Ecole de l’ADN. Pour plus d’informations, consulter la rubrique « Formations & Ateliers ».