L'exposition

Premier panneau de l’exposition

Cette exposition a été réalisée à l’occasion des 10 ans de l’Accélérateur pour la Recherche en Radiochimie et en Oncologie de Nantes Atlantique (ARRONAX), avec le concours de Terre des Sciences, de l’Institut de Cancérologie de l’Ouest. Ce projet a reçu le soutien du SIRIC ILIAD et du Labex IRON, consortia dont l’objectif majeur est la recherche de traitements innovants et personnalisés au service du patient atteint de pathologie cancéreuse.

Très visuelle et pédagogique, l’exposition interpelle la jeune génération sur cette arme anti-cancer qu’est la théranostique mais informe aussi les étudiants des opportunités qu’elle offre dans les orientations professionnelles, ce domaine étant en plein développement. Pendant 2 ans, 7 exemplaires seront mis à disposition et circuleront gratuitement dans les établissements scolaires (lycées et universités) de la région des Pays de la Loire.

Elle est composée de douze panneaux photos, chacun centré autour d’un mot-clé de la recherche contre le cancer et qui renvoie vers une description plus détaillée, avec des vidéos et des graphiques, sur un site internet spécialement créé pour l’occasion www.10ans-arronax.fr

  • 12 panneaux de format 85 X 210 cm (enrouleur qui permet l’installation sans matériel d’accrochage et un rangement en housse)
  • Valeur d’assurance : 4 000 euros
  • Flyers d’accompagnement de l’exposition téléchargeables ici

Fiche technique de l’exposition

Théranostique

Théranostique est un néologisme construit à partir des termes thérapie et diagnostic, qui correspond à une nouvelle approche médicale visant à privilégier le développement simultané des aspects diagnostic et thérapeutique en médecine nucléaire. L’objectif est de visualiser pour mieux traiter le cancer en associant un test diagnostique, qui étudie l’activité tumorale d’un patient de manière très individualisée, et une thérapie ciblée adaptée à son propre cancer. Cette stratégie est possible grâce à une caractérisation fine de la maladie, notamment de ses cibles moléculaires.

Pour cela, les progrès récents de la génomique et de la protéomique, associées à la bio-informatique, sont des outils essentiels :

  • du point de vue du diagnostic, toute sorte de techniques peuvent être utilisées, notamment l’imagerie fonctionnelle qui peut être réalisée avec un vecteur identique à celui qui sera utilisé dans la thérapie ciblée associée. Dans ce cas, un traceur permettant l’imagerie (émetteurs de photons ou de positons) sera accroché au vecteur.
  • du point de vue de la thérapie, l’accent est mis sur les thérapies ciblées (radiothérapie interne vectorisée avec des anticorps, des peptides ou d’autres petites molécules) qui sont maintenant disponibles grâce aux progrès de la biologie.

Ce paradigme permet de nombreux progrès : sélection des patients mieux réceptifs au traitement, adaptation de la posologie, meilleure sécurité pour le patient, suivi de la réponse du patient, réduction des coûts de santé publique par une élimination des traitements inutiles et une meilleure efficacité.

Avec la théranostique, la médecine nucléaire propose aux patients une radiothérapie ciblée et individualisée qui change la manière d’appréhender leur prise en charge de façon plus personnalisée par rapport à leur pathologie.