Suite de notre cycle de conférences sur l’alimentation et le changement climatique.

Alors qu’en 2050 la terre comptera probablement près de 10 milliards de bouches à nourrir, l’agriculture intensive usant abondamment d’engrais minéraux, de pesticides chimiques et d’antibiotiques atteint certaines limites : perte de biodiversité, perte d’efficacité des molécules chimiques et antibiotiques, épuisement des ressources en phosphore et en énergie, dégradation des ressources en eau, etc. Face à ces constats, nombreuses sont les voix qui s’élèvent pour prôner le recours à l’agriculture biologique. Ce mode de production pourrait-il, à terme, se substituer à l’agriculture dite « conventionnelle » et répondre aux besoins alimentaires de l’ensemble des populations de la planète ? Quelles seraient les conditions et les limites d’une conversion au bio à très grande échelle, et quelles en seraient les conséquences plus globales pour la société ? Que sait-on aujourd’hui sur ce sujet et quels sont les points qui font objet de débats, ou controverses ? Telles sont les questions qui seront abordées durant la soirée avec Marc Benoit de l’INRA de Clermont-Ferrand.

Avec la participation de Thierry Mercier, Président de l’Institut Technique de l’Agriculture Biologique.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

cycle alimentation

Cliquer sur l’image pour agrandir

logo_tousensemble1